20211028_170441
20211028_170018
20211028_165113-001
20211028_161130

Cette gare aux dimensions monumentales — aussi grande que la gare parisienne de Saint-Lazare — par rapport à la modeste localité desservie, est située à près de 1 200 mètres d'altitude. Elle est mise en service en 1928 mais ne connaîtra jamais le trafic escompté. Depuis 1970, suite au déraillement d'un train de marchandises détruisant un pont qui ne sera jamais reconstruit, la gare n'est plus qu'un terminus. Le bâtiment principal qui n'est plus utilisé comme gare est longtemps laissé à l'abandon avant de connaître une rénovation qui débutera dans les années 2000.

Une nouvelle gare a été construite près du bâtiment originel, restauré en 2020 afin d'accueillir un hôtel de luxe d'une centaine de chambres.

La rotonde destinée à garer les locomotives sera pour sa part transformée en musée.

Je suis allée une première fois sur les lieux en 2010, alors que les travaux avaient déjà débuté.

Derrière le bâtiment, sur les rails, se trouvaient encore les trains, pour la plupart très abîmés, voir envahis de végétation.

Un retour sur les lieux en décembre 2021, m'a permis de constater que les travaux avaient grandement avancés. La nouvelle gare est en fonction, et l'hôtel ne devrait plus tarder à être ouvert au public.

Aujourd'hui, la plupart des trains sont garés dans la rotonde en attente du musée et son accès reste interdit, périlleux, voir dangereux.